Que faire afin d’avoir encore un travail dans les années à venir

 In Training

comment avoir encore un travail dans 5 ansVous avez une quarantaine d’années, un bon salaire et une brillante carrière qui vous a peut-être même permis de grimper les échelons hiérarchiques. Vous vous êtes confortablement installé(e) dans votre métier et vous sentez en pleine confiance, reconnu(e) par vos pairs et vos supérieurs. Avez-vous songé que vous vous êtes peut-être reposé(e) sur vos lauriers et que vous êtes en train de rater le train du futur ? Vous entendez de plus en plus souvent que certains de vos ex-camarades d’études ou connaissances perdent leur emploi et se retrouvent en situation délicate, à l’orée de leurs cinquante ans ? Mais cela ne vous concerne pas, n’est-ce pas, car vous vous sentez expérimenté(e) et nécessaire à la bonne marche de votre entreprise ?

A y regarder de plus près, vous vous demandez néanmoins si vous n’êtes pas remplaçable, comme nous tous. Remplaçable par des collègues plus jeunes qui ont, eux, bénéficié de formations à la pointe des nouvelles technologies, celles que vous avez côtoyées de gré ou de force, en les considérant d’un œil dubitatif. Ou « remplaçable » par l’automatisation programmée de toutes les activités humaines, à terme. L’informatique, la robotique et le big data ne vous font pas peur ? Et bien ils devraient.

Si vous prenez gentiment conscience du siège éjectable sur lequel vous êtes assis, voici quelques conseils qui pourraient vous être utiles pour prendre les devants :
– Ouvrez de temps à autre votre dossier de candidature. Est-il poussiéreux ? Que devez-vous entreprendre pour le rendre plus attractif afin de conserver votre employabilité à l’avenir? Votre CV passerait-il la rampe des jobboards désormais généralement truffés d’algorithmes chargés de la première sélection ? Avez-vous des références et des certificats de travail à faire valoir ? Quand avez-vous demandé pour la dernière fois un certificat intermédiaire ?
– Intéressez-vous à la formation continue, quel que soit l’investissement, de temps et d’argent, à concéder dans ce domaine. Et pas n’importe quelle formation, mais celle qui donne des débouchés sur les emplois du futur, ceux qui existeront dans votre branche dans 10 ans. C’est-à-dire là où vous pourrez peut-être encore espérer amener une valeur ajoutée.
– Tissez des liens avec vos contacts par le réseautage, que ce soit par un suivi régulier avec vos amis, ou de façon virtuelle, par le biais des réseaux sociaux professionnels tels que LinkedIn, et ceci dès maintenant. N’attendez surtout pas d’être en situation de « demandeur » pour activer et soigner votre réseau. Les alliances ainsi créées pourraient s’avérer des plus utiles en cas de coup dur. Soignez votre image, entre autres virtuelle, en maintenant les informations sur vos profils professionnels à jour et en les rendant attractives.
– Envisagez également un bilan de compétences chez un professionnel en gestion de carrière et recrutement. Un avis neutre et extérieur, complété par exemple par une analyse psychométrique de personnalité et de potentiel, vous permettra de valider vos impressions et affiner votre stratégie de marketing de soi.

Pour recevoir des informations intéressantes et utiles sur les pratiques RH actuelles, ainsi que sur les ateliers pratiques que PREFERENCES propose chaque mois, Inscrivez-vous à notre newsletter.

Leave a Comment

Contactez-nous

Vous avez une question ? Laissez-nous un message et nous vous répondrons avec plaisir dans les plus brefs délais.

Start typing and press Enter to search